Bienvenue sur notre Blog

The daily Post

Lire le blog

Moi, Armand …

En cette période de Noël, je souhaiterais évoquer un profond ressenti qui me fait m’interroger sur mon rôle d’Enquêteur dans votre affaire à un moment particulier de votre vie.

Pourquoi moi ? Qu’ai-je de spécial pour que vous me contactiez ? Suis-je destiné à vous aider dans votre mission, une épreuve ? C’est une question existentielle en effet en ce qui me concerne ! Il est vrai que je sors des sentiers battus et ne parle pas de l’activité ni ne répond à vos questions sur la profession. Aujourd’hui, vous me découvrez un peu plus.

Aussi, permettez-moi de vous parler d’humanitude. Qu’est donc exactement ? Voici ce que dit notre copain Google :  « Le concept d’humanitude repose sur une définition de l’homme comme animal communiquant doté de capacités et vivant dans un milieu particulier, ce qui implique des besoins propres à l’espèce humaine. … Elle vise à restituer à la personne sa dignité d’être humain et s’inscrit ainsi dans une démarche de bientraitance ».

Alors, en reprenant la dernière phrase  « … Elle vise à restituer à la personne sa dignité d’être humain et s’inscrit ainsi dans une démarche de bientraitance », je prends totalement conscience de mon rôle. Car, comme je l’ai déclaré par ailleurs, mon action ne s’arrête pas uniquement à apporter des preuves… Sans chercher à développer d’avantage, je conclurai cet échange par ce message : « …l’occasion pour moi de vous dire MERCI d’être toujours là, à me tendre la main… »                                 Bien à vous, Armand.

Se reconstruire

Aujourd’hui, je voudrais plus particulièrement m’adresser à toutes ces personnes que j’ai côtoyées et celles que j’aurais pu rencontrer au cours de mes enquêtes afin qu’elles découvrent.

Mon métier d’enquêteur n’est pas simplement de rechercher des preuves et de remettre des rapports. Durant ces dernières années, j’ai enquêté sur  « des Adultères », la mission prédominante de mon activité. Mon action a été au-delà du simple prestataire de services. 

J’ai passé plusieurs semaines avec lui ou elle, ces requérants, auxquels j’ai remis les preuves  qu’ils avaient besoin pour « combler le vide » qui les détruisait. Avec eux,  j’ai marché dans leur tunnel. J’ai vu au plus près, leurs douleurs. En les soutenant afin qu’ils ne s’arrêtent pas, je les ai incité à toujours avancer pour retrouver la lumière et sortir de cette épreuve. J’ai pu les voir sourire,  rassurer et reprendre goût à la vie. Ils ont travaillé sur eux-mêmes afin de retrouver leur équilibre, ils ont consulté aussi ! Il y a quelques thérapeutes très compétents  qui ont fait leurs preuves. Ceux-là exercent un rôle important.

A toutes ces personnes à qui je pense, je leur dit BRAVO. Elles ont touché le fond et par leur reconstruction, elles nous révèlent cette force qui existe en chacun et qui permet de s’en sortir afin de pouvoir à nouveau  espérer.

A tous ceux et celles qui se reconnaîtrons.

L île de la tentation

parapluie

« Imaginez, le soleil, le sable blanc et une mer turquoise. Vous êtes sur une île « paradisiaque » dans l’océan indien. C’est la soirée qui débute. Reposés, vous dégustez un punch au bord d’une piscine d’un complexe hôtelier en écoutant un « séga mauricien ». Qu’ils sont beaux les danseurs et bien bronzées les jeunes filles.  Dans l’ambiance chaude de la nuit, elles s’approchent des touristes européens tout en exhibant leurs atouts. Elles dansent et vous envoûtent. La musique s’achève et les regards s’intensifient et c’est là que débute notre enquête […] Nous entamons la filature de l’intéressé qui nous mène directement à un salon de massage, un parmi tant d’autres, sur la côte Nord de l’île. L’homme est reçu par une des danseuses aperçues la veille […] Elle est revue le lendemain midi sortant d’un taxi devant l’hôtel où elle va rejoindre monsieur sur la plage privée. Vêtue d’une mini-jupe colorée et d’un petit chemisier aéré, la belle métisse accompagne son hôte jusqu’à son bungalow.  En fin d’après-midi, sous notre parasol,  on la voit quitter les lieux, toute souriante… »

« Infidèlité, des signes qui ne trompent pas »

images couple au litParfois, quand les coïncidences sont trop nombreuses et qu’on ne peut plus vivre avec des questions, il existe des professionnels qui peuvent apporter des réponses. C’est le métier de l’Enquêteur Privé.
les investigations se résument à la filature de maris volages et de femmes frivoles. l’objectif : apporter une série de preuves recevables au requérant, le plus souvent sur le point de divorcer. « Les gens qui viennent me voir sont des personnes à bout qui ont besoin de découvrir ce qui se trame dans leur dos », explique le détective.
Pour confondre ses cibles, il ne prend aucun risque. Hors de question de pirater une boîte mail ou de rentrer en interaction avec la personne qu’il suit. Filature, planque, photos et enregistrements audio sont ses armes. « Je ne prends personnes dans l’espace privé, je me débrouille toujours pour avoir le couple dans un lieu public » précise-t-il, même s’il lui arrive d’appeler sous couvert d’une fausse identité pour s’assurer de la présence ou non d’une personne sur un lieu. L’affaire est bouclée au mieux en 2 ou 3 semaines si la personne est méfiante.
Le but final, apporter des réponses…

ROSE VIT AVEC UN HOMME QUI MENE UNE DOUBLE VIE.

Rose*, divorcée parce que son mari la trompait, a retrouvé l’amour après plusieurs années de solitude. Son cœur s’est ouvert aux sollicitations de cet homme qu’elle connaît depuis son enfance. Mais depuis peu, elle a des doutes. Le cauchemar se répèterait-il ?

Rose ne veut plus une seconde fois revivre les douleurs du mensonge, être blessée déshonorée et salie. Elle veut en avoir le cœur net car elle a des ambitions professionnelles et ne veut plus être lésée.

Alors, elle décide de faire appel à un enquêteur. Que pensez de cet homme qui fait croire à Rose qu’il l’aime mais qui en réalité mène une vie parallèle ?

* prénom d’emprunt

Contact